Vous quittez le site www.pharmacielafayette.com et allez être redirigé(e) vers le site de Pharmacie Lafayette des Halles comme souhaité. Merci de votre visite et à bientôt.

Hypertension : uniquement en cas d'obésité ?

Le 12/05/2014 | Infarctus, Alcool, Surpoids, Hypertension artérielle, AVC, Insuffisance Cardiaque, Nutrition, Cardiaque

Accident vasculaire cérébral (AVC), infarctus…, l’hypertension artérielle peut mener à terme à des complications graves. Elle passe pourtant souvent inaperçue. Une bonne raison de rester attentif ! Qui est à risque ?

Des complications graves

L’hypertension artérielle n’est pas un souci de santé anodin. Elle peut en effet à terme « abîmer » nos artères, en particulier là où elles sont les plus fragiles : dans le cœur, les reins, le cerveau… Conséquence ? L’hypertension peut être à l’origine de différentes complications graves : accidents vasculaires cérébraux (AVC), infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque ou rénale… Une maladie invisible Une tension artérielle trop élevée n’occasionne pourtant que très rarement des symptômes… Elle peut dès lors passer inaperçue de longues années durant et effectuer son travail de sape sur nos artères sans même que nous nous en rendions compte. En France, plus de 4 millions d’adultes souffriraient d’une hypertension qui n’a pas été dépistée ou n’est pas traitée. Une bonne raison de rester vigilant en particulier si vous êtes à risque d’hypertension.

Des facteurs de risque

Dans la plupart des cas (95 %), la cause précise de l’hypertension artérielle reste inconnue. Différents facteurs peuvent toutefois favoriser sa survenue :

  • l’âge : l’hypertension toucherait par exemple un tiers des adultes mais deux tiers des plus de 65 ans ;
  • les prédispositions familiales : la probabilité de souffrir d’hypertension est plus grande si d’autres personnes dans la famille en souffrent également ;
  • le sexe : l’hypertension touche plus les hommes avant 60 ans. Passé cet âge, la proportion s’équilibre, voire s’inverse.

Améliorer son hygiène de vie

Outre ces facteurs de risque qu’il est impossible de modifier, d’autres paramètres largement liés au mode de vie – et sur lesquels il est donc possible d’agir – peuvent également favoriser l’hypertension. Il s’agit du surpoids, par exemple. En France, 50 % des personnes obèses seraient traitées pour de l’hypertension D’autres facteurs peuvent avoir un impact :

  • le manque d’activité physique,
  • une consommation excessive d’alcool
  • ou une alimentation trop riche en sel.

Public à risque, dépistage annuel

Si vous présentez un ou plusieurs facteurs de risque, restez vigilant ! Il est conseillé de faire vérifier votre tension artérielle par votre médecin généraliste ou votre pharmacien au moins une fois par an après 40 ans. Cette surveillance annuelle peut débuter plus tôt, vers les 20 ans, si vous souffrez d’obésité ou si l’un de vos parents a souffert d’hypertension avant 50 ans. Bon à savoir : votre tension artérielle doit rester inférieure à 14/9 ou 140/90 mm Hg. Les mesures doivent être répétées et prises dans des conditions optimales : au repos, en position assise…

Changer (de mode) de vie

Bonne nouvelle : il est toutefois possible de lutter contre l’hypertension ! Limiter sa consommation de sel, d’alcool, perdre du poids ou conserver un poids sain, pratiquer une activité physique régulière…, autant de mesures qui permettent de prévenir son apparition. Et si elle est déjà présente ? Ces mesures constituent alors une partie importante du traitement, le plus souvent en association avec un ou plusieurs médicaments antihypertenseurs.

Article rédigé par Thomas Coucq, ViVio

Découvrez d’autres informations de santé !
Date de mise à jour : 21/02/2019